Mathieu Andlauer, guitare folk

 

Ancien élève de Gérard Verba, concertiste international, Mathieu Andlauer acquiert une solide connaissance en formation musicale et en guitare classique. sa rencontre avec Miche Menahoff, side man de Sacha Distel et d'autres artistes reconnus, lui permet de développer son oreille, son feeling et le répertoire de musique actuelle. Parallèlement, il suit les cours de Francis Huster et de Joséphine Derenne, créatrice du Théâtre du Soleil avec Ariane Mnouchkine, au Cours Florent à Paris.

Très vite, il donne des cours tout en continuant à se produire sur scène. Au théâtre avec Maurice Baquet. En duo celtique avec son épouse Anne, violoniste et professeur au conservatoire de Vannes depuis 2006. Mathieu compose et interprète un répertoire pop. Nourri de toutes ces expériences, il amène ses élèves à développer leur sens de la musique, leur écoute, leur pratique, leur curiosité et le plaisir de  découvrir une discipline artistique.

«Avec la guitare, on peut aborder toutes sortes de styles musicaux. On peut tour à tour jouer la mélodie, la rythmique, ou se lancer dans un solo » confie le guitariste qui base son enseignement sur l'accompagnement vers l'autonomie. L'apprentissage des fondamentaux permet à ses élèves de trouver très rapidement une liberté de jeu et d'exécution.

 

Françoise Martel, piano

 

Françoise a commencé le piano à l’âge de cinq ans. Son professeur la trouvant douée, elle rentre au Conservatoire de Saint-Etienne, sur concours, à 7 ans. Elle donne ses premiers cours à 14 ans, juste pour le plaisir. A16 ans, elle obtient son Premier Prix de piano. Par le biais du Conservatoire, la jeune pianiste participe à un concours, le réussit et obtient le privilège de jouer sur France Musique.

Françoise continue ses études en donnant des concerts dans les pianos bar de sa région. Elle obtient plusieurs contrats avec le Lions Club de Lyon, pour des concerts et des soirées privées.

Elle donne des cours de piano dans des écoles de musique et des associations.  Car ce que Françoise aime par-dessus tout, c’est apporter tout son savoir aux élèves, que ce soit des enfants, des ados, des adultes ou des retraités.

« La musique appartient à tout le monde. Il suffit de travailler, de persévérer et surtout de se faire plaisir » explique Françoise « Ce qui est très motivant dans mon métier c'est de voir une petite élève de 7 ans aimer le piano et commencer à jouer de jolis petits morceaux au bout de quelques mois. C’est merveilleux ! Pour rien au monde je ne changerais de métier. Je l'aime trop ! » conclut la professeur de Saint-Phil en art. (Photo Annie Forest)

 

Rufus O'Callaghan, batterie

 

Adolescent, Rufus O’Callaghan écoute de la pop, du rock, du punk rock et du reggae dans son Irlande Natale. Il commence à jouer de la batterie à l’âge de 15 ans, en autodidacte, avec des amis de collège. Il prend ensuite des cours pendant quatre ans, avec John Wilson, prof et batteur professionnel.

 Depuis son arrivée en France en 1986, il a participé à une dizaine de groupes. Des bars de Bretagne sud aux fêtes locales, du Printemps de Bourges aux Jeudis du port à Brest, en passant par le Festival Interceltique de Lorient et les transmusicales de Rennes, Rufus a plus de 1.500 concerts à son actif. Il a même fait les premières parties de Stray Cats, La Mano Negra, Soldat Louis et Simple Minds.

 Il donne ses premiers cours de batterie en 1994. Depuis 2007, il est prof à Saint-Phil en art. S’il utilise les méthodes de Danté Agostini, Jean-Luc Dayan, Eric Thiévon, Trophée Sonor et Guy Lefèbre, et fait travailler ses élèves sur la liste des œuvres recommandées par le Cefedem. Rufus a également écrit ses propres cours, à partir de ses années d'expérience en tant que musicien et enseignant. Tous les ans, ses élèves se distinguent au concours national Sonor/EMA.

 

Audrey Guégan, accordéon diatonique, éveil musical, et chorale

 

Professeure d'accordéon diatonique et future musicothérapeute, Audrey Guégan aime faire découvrir son univers riche et varié.

 Dès l’âge de 11 ans, elle intègre le groupe Kerzh Atao. Aujourd’hui, elle évolue au sein du quintet de musique traditionnelle bretonne Aelnoz, qui sillonne les festoù-noz de Bretagne et d'ailleurs. En parallèle, elle joue dans plusieurs projets, en duo et en trio, mais aussi en solo pour des animations diverses (anniversaire, mariage, baptême, départ en retraite, événements privés, concerts dans les bars et restaurants...).
Enseignante depuis plusieurs années, Audrey s’appuie sur une méthode douce d'apprentissage, basée sur le travail à l'oreille, selon les traditions ancestrales auxquelles elle est très attachée. Coté styles, elle s’adapte aux goûts de l’élève : traditionnel breton, folk, irlandais, chant de marin, chanson française, bal, musiques du monde… Cours dès l’âge de 6 ans (en fonction de la morphologie de l’enfant), individuels ou collectifs (binôme, trinôme ou plus), selon les niveaux et aspirations des élèves.

 

Quentin Vestur, harpe celtique, et flûte irlandaise

 

Quentin Vestur a commencé la harpe celtique à l’adolescence, après une longue pratique du piano classique. Sa licence de musique et musicologie en poche, il s’installe à Quimper pour préparer le DEM de musique traditionnelle, dans la classe de Dominig Bouchaud, harpiste précurseur reconnu en Bretagne. Parallèlement, il entre au Pôle d’enseignement supérieur du spectacle vivant à Rennes, où il obtient son diplôme d’Etat. Il part alors étudier en Irlande, à l’université de Limerick. En 2011, il remporte le Trophée Camac au Festival Interceltique.

Des rencontres marquent son approche musicale : le harpiste Tristan Le Govic, l’accordéonniste Jean Floc’h, les chanteurs Yann-Fañch Kemener et Clément Le Goff, le uillean-piper Glenn Gouthe… Il participe régulièrement à des festivals internationaux comme concertiste ou enseignant.

Spécialisé dans les répertoires traditionnels de Bretagne et d’Irlande, Quentin n’hésite pas à explorer d’autres horizons. Coté technique, il s’inspire du jeu de multiples instruments du monde. Le luthier John Delorme lui a créé une harpe aux sonorités exceptionnelles. A la recherche d’une identité musicale unique, alliant raffinement, contraste et énergie,  Quentin joue également de la clarsach, harpe irlandaise ancienne à cordes métalliques. 

 

Noëlle Etienne, arts plastiques enfants ados, et dessin-peinture adultes

 

C’est après plusieurs années d’apprentissage à l’école municipale d’Arts Plastiques de Fougères que Noëlle a décidé d’en faire sa profession.

 Plasticienne professionnelle depuis 2004, elle explore essentiellement la mosaïque et la peinture.

Après quelques années, l’artiste décide de faire partager son expérience et se spécialise dans le secteur de l’animation.  Parallèlement aux arts plastiques Noëlle se passionne pour la musique et le théâtre. Elle rejoint la compagnie Liber’théâtre en 2007. Pendant sept ans, elle explore l’univers de la comédie musicale, à travers trois pièces. Noëlle pousse également la chansonnette, en duo ou en solo, et fait voyager les spectateurs dans son univers musical.

Elle anime un premier stage à Saint-Phil en art, en juillet 2007, et rejoint l’association en septembre 2008, en tant qu’animatrice en arts plastiques. Ses ateliers permettent aux enfants d’éveiller leur créativité en découvrant la magie du trait et de la couleur. C’est un temps où ils s’expriment et s’exercent en explorant des techniques diverses : dessin, peinture, collage, grattage, papier mâché…

Chaque année s’articule autour d’un thème précis. En mai ou juin, l’association organise une exposition afin de mettre en valeur les travaux réalisés au cours de la saison. 

 

Martial Le Cunff, saxophone, synthé, harmonica, accordéon chromatique, guitare classique

 

 

Deuxième prix, catégorie supérieure, au Concours Général de musique et d’art dramatique Léopold Bellan, à Paris en 1973, Martial a trusté les premiers prix en saxophone : Ecole Nationale de musique de Lorient en 1974, Conservatoire Régional de musique de Versailles en 1975, et Ecole Normale Supérieure de musique de Paris en 1977. Mais le jeune musicien ne se contente pas d’apprendre le solfège et de peaufiner sa pratique du saxo, du piano, de l’accordéon et de la guitare. Pendant plusieurs années, il fait de la musique d’ensemble au sein de l’Amicale des accordéonistes lorientais, et avec l’Harmonie  municipale de Lorient.

En octobre 1976, Martial commence à enseigner la musique (instruments, solfège et théorie) en cours particuliers. Il transmet aussi sa passion de la musique aux élèves du collège Emile Mazé, de Pont-Scorff (1989-1990), et à l’école publique Louis Hubert, de Guéméné-sur-Scorf (1994 à 2001). Véritable homme orchestre, Martial anime des bals et des thés dansants.

Professeur à Saint-Phil en art depuis septembre 2011, il enseigne le saxophone, le synthé, la guitare classique, l’accordéon chromatique. Et l’harmonica en cas de demande. Ses cours intègrent la pratique de l’instrument, la découverte de la musique et le solfège (Photo Annie Forest). 

Les partenaires

de la semaine

 

Vous êtes déjà

A avoir visité notre site.

Merci. 

Pour contacter St-Phil en art

 

Tél : 06 20 72 07 64

ou 06 86 88 83 76

 

 

Courriel : 

stphilenart56@laposte.net